Sciences humaines & sociales

  • Une analyse de l'oeuvre de Ponson du Terrail, une première en France « L'oeuvre de Ponson du Terrail est à la fois trop considérable et trop peu littéraire pour supporter l'analyse », pouvait-on lire dès 1874. Il semble pourtant que cette assertion, inlassablement reprise depuis plus d'un siècle, prend sa source dans une méconnaissance profonde de l'oeuvre de Ponson du Terrail, presque uniquement abordée par le biais de Rocambole. Ainsi, si le « rocambolesque » s'affiche quotidiennement, non sans être dénaturé, on oublie son auteur ainsi que la plus grande partie de sa production. Dès lors, il importait de proposer une véritable cartographie de ce territoire resté trop longtemps dans une ombre qu'on voulait paradoxalement rassurante. Car, au lieu d'en montrer les richesses insoupçonnées, on s'en écartait en raison du danger qu'il représente pour les critiques avides de classer définitivement dans les limbes ce phénomène mouvant et complexe qu'est l'autre-littérature, dont Ponson du Terrail reste l'un des pères fondateurs. Découvrez l'oeuvre de Ponson du Terrail, avec ce dictionnaire unique d'Encrage Edition A PROPOS DE L'AUTEUR Ancien élève des écoles communales de la Ville de Paris, diplômé de la Sorbonne, Alfu (Alain Fuzellier), créateur de la revue Encrage, chercheur affilié au CRAL, est, à l'heure actuelle, directeur d'Encrage Edition et responsable du Centre Rocambole (Centre de Ressources international du Roman populaire). Alfu est un spécialiste de la littérature populaire française. On lui doit, entre autres, L'Encyclopédie de « Fantômas » (1981) et L'Encyclopédie de SAS et du Commander (1983).

  • La Grande grève

    Charles Malato

    Un roman historique pour revivre le temps des révolutions sociales européennes La Grande grève, paru en 1905, est un des nombreux romans de Charles Malato (1857-1938), militant anarchiste, propagandiste inlassable voulant allumer l'incendie révolutionnaire dans chaque pays d'Europe sans jamais se décourager ni se départir de son humour. Ce « roman social » présente l'agitation ouvrière, d'inspiration anarchiste, dans la région minière de Montceau-les-Mines, de 1882 à 1899, et les mouvements de grèves qui ont lieu de 1899 à 1901, dont l'enjeu est la formation d'un syndicat. L'intrigue est directement inspirée par les événements historiques. La Grande grève est pour nous un précieux témoignage sur son époque et sur les débats qui agitaient alors le mouvement révolutionnaire. Mais il n'est pas que cela... Car, si le visage du capitalisme s'est modifié, les rapports de force n'ont pas changé depuis un siècle. Découvrez la collection "Le Goût de l'être" d'Encrage Edition, dirigée par Thierry Maricourt EXTRAIT Dans son cabinet de travail, le Dr Paryn, assis devant sa table, surchargée de papiers, était pensif. Depuis nombre d'années, il vivait à Climy, en pleine contrée agricole, au milieu des paysans qui l'aimaient, parce qu'il voyait en eux des hommes et non des clients possibles. Des clients, il n'eût eu qu'à s'installer à Chôlon ou à Môcon, pour en avoir plus qu'aucun de ses confrères, car il joignait à une compétence médicale reconnue, ces éléments de réussite, plus puissants encore, les relations et la fortune. A PROPOS DE L'AUTEUR Charles Malato, né en 1857 à Foug (Meurthe-et-Moselle) et mort en 1938 à Paris, est écrivain et journaliste anarchiste français. Militant libertaire, il fut également franc-maçon. Des années 1880 à la Grande Guerre, il fut une figure notoire de l'anarchisme en France, et un « noeud de réseau » du mouvement libertaire européen. Lors de la Première Guerre mondiale, il est l'un des signataires du Manifeste des seize rassemblant les libertaires partisans de l'Union sacrée face à l'Allemagne.

empty