Martine Guindolet-Chapuis

  • Ejira est la narration implacable d'une femme hors d'elle, livrée au jeu d'une bascule mortelle où l'homme voit les fils se rompre. Il n'y a rien à redire : le texte est là, tiré au fil à plomb, étrangement dressé en plein vide. Ejira décrit - et nul n'a le pouvoir de le décrier - l'espace de l'interdit de séjour où tous les récits de passion se retrouvent, désastrés, intenses et seuls comme des brandons ou des gelures de langage.

empty