Benoite Groult

  • Benoîte Groult analyse, dans « Ainsi soit-elle », « l'infini servage » des femmes et lance la première protestation publique contre la pratique de l'excision. Livre simple et direct pour que tous comprennent, livre lucide et courageux où l'humour est aussi une arme dans un combat qui se veut toujours positif.

    « Il faut que les femmes crient aujourd'hui. Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, mais un cri de vie. » B.G.

  • C'est avec pudeur et humour, mais aussi avec une sincérité touchante, parfois insolente, que Benoîte Groult choisit d'aborder, dans La Touche étoile, le délicat sujet de la vieillesse.

    « L'âge est un secret bien gardé. Dire ce qu'est la vieillesse, c'est chercher à décrire la neige à des gens qui vivent sous les Tropiques. Pourquoi leur gâcher la vie sans soulager la sienne ? Je préfère nier l'évidence en bloc et me battre le dos au mur tant que je peux encore gagner quelques batailles. Car, il faut le savoir, en plus d'ouvrir la porte à bon nombre de maladies, la vieillesse est une maladie en soi. Il importe donc de ne pas la contracter. »
    B.G.

  • Mon évasion

    Benoîte Groult

    D'une plume alerte et mordante, Benoîte Groult nous raconte sa deuxième naissance, à mi-vie."Chaque femme devrait se mettre au monde elle-même", affirme cette évadée. Avec le recul, elle a l'impression d'avoir vécu une interminable course d'obstacles. Un combat sans fin, car "les barreaux des prisons et des clôtures ont une fâcheuse tendance à repousser, comme les bambous".
    Romancière et essayiste, Benoîte Groult est l'auteur chez Grasset de La part des choses (1972), Ainsi soit-elle (2000),Les Trois quarts du temps (1983), Les Vaisseaux du cœur (1988). Elle a publié avec sa sœur Flora Le Journal à quatre mains (Le Livre de Poche, 2008).
    Sylvie Genty travaille au théâtre sous la direction des plus grands metteurs en scène -J.M. Ribes, M. Maréchal, J.Weber, G. Rétoré. Vous avez également pu l'apprécier à la télévision dans Julie Lescaut ou Le Juge est une femme.
    Durée : 9 h 20 min

empty