Metailie

  • L'inspecteur Erlendur, un vieux policier de Reykjavik, mal nourri, toujours de mauvaise humeur, dans la tradition du genre, enquête sur le meurtre d'un vieil homme. Dans l'ordinateur de la victime, on trouve des photos pornographiques immondes et, coincée sous un tiroir, la photo de la tombe d'une enfant de quatre ans. Erlendur n'accepte pas la thèse du crime de drogué en manque, il retrouve un ami de cet homme en prison et découvre le passé de violeur de la victime. A travers l'autopsie de la petite fille morte quarante ans auparavant, il découvre la Cité des Jarres et le fichier génétique de la population islandaise.
    L'écriture de Indridason reprend aux vieilles sagas leur humour sardonique, l'acceptation froide des faits et leurs conséquences lointaines. Ce livre, écrit avec une grande économie de moyens, va bien plus profond que la plupart des romans policiers : il transmet le douloureux sens de l'inéluctable qui sous-tend les vieilles sagas qu'au Moyen Age les Islandais se racontaient pendant les longues nuits d'hiver. Il représente un remarquable apport à la tradition. Et chez Indridason l'humanité triomphe toujours.

  • Nous retrouvons le commissaire Erlendur et ses adjoints Elinborg et Sigurdur dans un récit au rythme et à l'écriture intenses et poignants, aux images fortes et aux personnages attachants et bien construits. La mémoire est comme toujours chez Indridason le pivot de ce roman haletant, qui hante longtemps ses lecteurs. Les trois policiers sont appelés sur un chantier après la découverte d'ossements humains, un homme et un nourrisson, enterrés là à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pendant ce temps, Eva, la fille d'Erlendur, appelle son père au secours. Il la retrouve à grand peine dans le coma et enceinte. Le bébé ne peut être sauvé. Erlendur va à l'hôpital tous les jours rendre visite à sa fille inconsciente et lui raconte son enfance à lui et la disparition de son frère mort de froid dans une tempête de neige. L'enquête nous est livrée en pointillé dans un magnifique récit, violent et émouvant, qui met en scène, à la fin de la Seconde Guerre, une femme et ses deux enfants. Une femme victime d'un mari cruel qui la bat, bat ses enfants et va essayer de se venger, après avoir découvert la tendresse auprès d'un soldat anglais de la base militaire voisine.

  • Commis d'office

    Hannelore Cayre

    Christophe Leibowitz est un jeune avocat commis d'office à la défense des proxénètes albanais ou issus de toutes les émigrations misérables, pas les grands truands à Rolex, il n'était pas né pour ça. Il va vite le comprendre quand un riche collègue le recrute, non, comme il le pense, pour ses talents de pénaliste mais parce qu'il est le sosi d'un prisonnier accusé d'un énorme casse.
    A son tour derrière les barreaux, Leibowitz va devenir très malin.
    Un ton original et rapide, des personnages surprenants, une intrigue solide, des situations cocasses, par exemple comment raconter L'Education sentimentale à un ex-berger albanais devenu proxénète.
    Le manuscrit d'un premier roman arrivé par la poste, qui s'est immédiatement imposé par son rythme et son originalité.

  • Les 63 pièces d'or de la collection du Croissant de Lune Errant ont été volées par les nazis. Après quarante ans de sommeil, à la chute du mur de Berlin, elles réapparaissent en Patagonie et la course-poursuite commence entre la Lloyd Hanséatique et les anciens agents de la Stasi.
    La Lloyd a un atout majeur : Juan Belmonte. Il porte un nom de torero et un lourd passé de guérillero de toutes les révolutions perdues de l'Amérique latine. La Lloyd ne lui a pas laissé le choix : partir à la recherche des pièces d'or ou perdre Véronica, son unique raison de vivre, brisée par la torture.
    Dans cette course au trésor vers la Patagonie, Belmonte retrouve un Chili où le poids du silence pas enterré la profonde humanité des habitants du bout du monde.
    Luis Sepúlveda montre une fois encore qu'il est un extraordinaire raconteur d'histoires.

    Indisponible
  • La Havane. Hiver 1989. Le lieutenant Mario Conde est chargé d'enquêter sur la disparition
    mystérieuse du directeur d'une grande entreprise. Rafael Morín était étudiant avec Mario Conde, il
    était beau, brillant, et il a épousé Tamara, le grand amour de Mario. Le lieutenant Conde va mener
    une double recherche sur son passé et sur le disparu.
    Dans ce premier roman de la tétralogie Les quatre saisons, Leonardo Padura nous présente ses
    personnages : le Vieux, commissaire et grand fumeur de cigares, Carlos El Flaco, l'ami d'enfance,
    vétéran des guerres d'Angola cloué dans son fauteuil roulant, Josefina la cuisinière qui crée des
    banquets avec rien, et tout le petit monde d'un quartier populaire de La Havane autour de Mario
    Conde, le flic amateur de rhum et de littérature, le représentant de la génération « cachée », celle
    dont la lucidité mesure cruellement les échecs des utopies.
    « Est-ce à dire que le lecteur se délecte ici d'un bon roman noir, à la Raymond Chandler ? Oui,
    mais son plaisir et son intérêt vont plus loin. »

  • Mario Conde enquête dans le quartier chinois de La Havane sur un assassinat qu'on pourrait dire exotique: le mort a un doigt tranché et deux flèches ont été dessinées au rasoir sur sa poitrine.

    Il fait trop chaud pour Mario mais il doit aider son ami Juan Chion, chinois atypique et amateur de métisses opulentes. Les recherches du Conde l'amènent à découvrir des aspects inattendus de l'histoire et de la réalité cubaines, et de l'émigration asiatique dans l'île.

    Une nouvelle aventure, autant littéraire que policière, et rondement menée, de l'inspecteur fétiche de Leonardo Padura.

  • La Havane. Hiver 1989. Le lieutenant Mario Conde est chargé d'enquêter sur la disparition mystérieuse du directeur d'une grande entreprise. Rafael Morfn était étudiant avec Mario Conde, il était beau, brillant et il a épousé Tamara, le grand amour de Mario. Le lieutenant Conde va mener une double recherche sur son passé et sur le disparu. Dans ce premier roman de la tétralogie Les Quatre saisons, Leonardo Padura nous présente ses personnages : le Vieux, commissaire et grand fumeur de cigares, Carlos El Flaco, l'ami d'enfance, vétéran des guerres d'Angola cloué dans son fauteuil roulant, Josefina la cuisinière qui crée des banquets avec rien, et tout le petit monde d'un quartier populaire de La Havane autour de Mario Conde, le flic amateur de rhum et de littérature, le représentant de la génération «cachée», celle dont la lucidité mesure cruellement les échecs des utopies.

  • En 1989, pendant les jours étranges où commencent à souffler les vents de carême qui annoncent l'infernal printemps cubain, l'inspecteur Mario Conde rencontre une éblouissante saxophoniste, amateur de jazz.

    On retrouve le cadavre d'une jeune professeur de chimie qui enseignait dans le lycée dont l'inspecteur et ses amis gardent une si grande nostalgie. Mais cette jeune femme irréprochable, bien notée professionnellement et politiquement, était en possession de marijuana.

    Au cours de son enquête, Mario Conde pénètre dans un monde en pleine décomposition, où règnent l'arrivisme, le trafic d'influence, les fraudes, la drogue. Il perd une partie de ses illusions mais vit une histoire d'amour et de musique dont il ne peut imaginer le dénouement.

    Ce deuxième épisode des aventures de Mario Conde marque un tournant significatif dans la maîtrise du style et des intrigues de cet auteur aujourd'hui traduit et reconnu internationalement.

  • Chargé de l'enquête sur l'assassinat d'un travesti, l'inspecteur Mario Conde découvre un monde où on peut être exilé dans son propre pays et où chacun détient une vérité sur le mort et sur un passé que la révolution veut effacer. "Un Marlowe tropical enquête sur le meurtre d'un travesti : entre mensonge et mélancolie, troisième polar non censuré d'un cubain de La Havane. "

  • En cet automne 1989, le cyclone qui menace La Havane perturbe l'inspecteur Mario Conde au moins autant que la découverte de la corruption qui régnait parmi ses collègues du commissariat et la mise à la retraite de son chef. Il pense à démissionner mais accepte de mener une dernière enquête sur un assassinat: le meurtre horrible et quasi rituel d'un ancien responsable de l'économie cubaine exilé et de retour avec un passeport américain. Il fouille le passé et plonge dans l'époque des confiscations, nationalisations et magouilles que la situation a permises. Désabusé, il dévoile surtout le malaise d'une génération de trentenaires qui n'a connu que le revers de la médaille révolutionnaire. Leonardo Padura utilise ici toutes les ressources du roman noir pour aller au plus profond des interrogations de ce qu'il nomme "la génération cachée", la sienne et celle de son héros.

  • Sorti de prison et plus que jamais dans la ligne de mire de son Ordre, l'avocat Christophe Leibowitz renoue difficilement avec son métier. C'est à l'occasion d'une étonnante affaire de tableaux volés qu'il s'aperçoit qu'un front invisible se mobilise pour l'éradiquer. Flanqué de ses sulfureux amis, Leibowitz part sans le savoir, à la recherche de sa propre histoire et va découvrir une France
    hantée par ses vieux démons. Une intrigue bien construite, une vision hilarante et sans pitié de la justice, des situations aussi rocambolesques qu'absurdes et surtout un style au rythme et à la puissance inimitables.

  • Ground XO

    Hannelore Cayre

    Christophe Leibowitz-Berthier, l'avocat désastreux dont Hannelore Cayre nous a raconté les aventures dans Commis d'office et Toiles de maître, exerce depuis vingt ans, il sombre dans l'alcoolisme et se voit contraint par la loi de suivre un traitement psychologique. Il devra donc écrire régulièrement à son psy, jusqu'au moment où il va se découvrir héritier d'une partie des cognacs Berthier et décider d'en faire la boisson à la mode dans les banlieues françaises, comme le Rémy Martin l'est aux États-Unis chez les mauvais garçons du rap. En compagnie du rapeur et fin versificateur Termite, aussi un peu dealer, Hannelore Cayre nous fait explorer les embrouilles du rap et ses mythologies. Leibowitz n'arrivera pas à faire fortune mais nous visiterons avec lui des territoires aussi exotiques que les tribunaux ou une exploitation viticole familiale de la région de Cognac.

  • « Les employés de la distillerie ne me portent pas dans leur coeur. Ça les regarde. Mais je ne vais pas tolérer qu'ils se foutent de ma gueule. Ma tête à couper qu'il y en a plus d'un qui aimerait voir partir ma Monza dans le décor. Ils peuvent toujours attendre.» Pernambouc 1987, l'assassinat d'un délégué syndical jette toute la région sur les chemins de la violence. Toute la famille Carvalho, du patriarche autoritaire au dernier bâtard, se lance dans une course en avant pour maintenir son emprise sur l'immense plantation familiale. Corruption, faux semblants, trahisons tissent la trame de ce roman taillé à la machette. L'auteur s'élève dès ce premier roman à la hauteur des classiques du genre hard-boiled. Pas un temps mort : les pages s'avalent au même rythme que la cavale haletante du héros. Un coup de maître. B. F. Challenges Ce premier roman, qui ne cède à aucune facilité est une belle réussite, J.Desaubry , 813 Prix du Goéland masqué 2014

  • Juif chilien à la recherche de ses racines, Jodorowsky explore de l'Ukraine au Chili en passant par l'Europe une saga familiale proprement fantastique. L'invraisemblable sous sa plume devient crédible. Une bouffée d'images, de sons, de couleurs, de mouvements nous assaillent dans des pages fébriles qui sont à mettre à côté de celles de García Marquez.

    Le Monde

  • Diego et Walid font connaissance dans la salle d'attente d'un centre pour enfants gravement handicapés, où l'un et l'autre mènent leur fils chaque jour. Une amitié se noue entre eux, mais tandis que Diego parle volontiers de lui, de sa culpabilité, de la quasi-impossibilité de communiquer avec son enfant, du malaise de sa confrontation au monde, Walid reste sur la réserve. L'Arabe l'entraîne un soir dans une fête orientale, où Diego rencontre une fascinante danseuse du ventre, puis Walid disparaît. Des agents secrets prennent contact avec lui pour lui demander de les aider à retrouver Walid, qu'ils dépeignent sous les traits d'un terroriste.
    En superposant l'intrigue prenante d'un roman d'espionnage à la description du vécu douloureux des pères d'enfant handicapé, De Cataldo renonce ici à son détachement habituel devant les folies du monde. Dans un récit tout en émotion retenue, il conte à la fois l'histoire d'une amitié entre hommes de civilisations diverses et les profondeurs de l'amour pour les plus faibles d'entre nous, enfermés à jamais dans une hermétique prison mentale.

    Sur commande
  • Salles de cours fermées, sans clé, ou sans électricité, ou sans chaises, ou sans prof, ou sans étudiants, ou sans rien... Préfabriqués provisoires devenus définitifs, bibliothèques barricadées, ordinateurs détraqués, cafet' pourrie, gazon rapé... On est sur le campus d'une modeste université de province, où la fac de lettres et sciences humaines devient soudain la cible d'e-mails aussi vengeurs qu'anonymes. Un vieux professeur émérite d'histoire de l'art en est la première victime. D'autres suivront.

    Pour Simon, jeune agrégé employé sur un demi-poste d'assistant temporaire, des compétences jusqu'alors purement livresques vont devoir s'appliquer de façon pratique à un petit monde universitaire zébré par des stratégies contradictoires. Un legs somptueux de l'éminent défunt suscite en effet les convoitises des mandarins locaux, aussi bien que l'attention un peu trop soutenue des caciques du ministère de l'Éducation nationale.

    Dans la lignée de D. Lodge et A. Lune, P Christin dépeint le milieu universitaire français tel qu'il est, avec un humour mêlé d'affection et de colère devant l'effarant délabrement de l'institution.

    Sur commande
  • Pjota, enfant de la misérable Albanie des années 80, raconte sa vie. Comment il se retrouve très jeune au service de Razy, le fantasque chef d'une mafia albanaise qui assure avec l'Italie le trafic de drogue et de femmes destinées à la prostitution. Les violences terribles auxquelles il est confronté, les épreuves féroces auxquelles on le soumet. Surnommé le génie d'Albanie, il conserve dans une grotte secrète des amas de livres dont il tire son savoir et son écriture, à la fois très élaborés l'un et l'autre, et pleins d'émouvantes lacunes où se trahit son âge. Mais il fait son chemin chez les bandits car il se montre inégalable dans le coulage des hors-bord chargés de drogue. Pjota réussira à fuir son pays et le monde des truands, mais ce sera pour être confronté à celui de la prostitution et à l'impossibilité d'une assimilation dans cette Italie si confortable qui ne veut de lui que s'il consent à rester dans son rôle....
    Amer et drôle, tour de force stylistique qui montre l'évolution culturelle et mentale de l'adolescent qui finira par régresser par refus de s'intégrer, ce livre offre une plongée dans un monde qu'on aperçoit seulement, parfois, au bord de routes sinistres...

    Sur commande
  • Un adepte du sadomasochisme contacte marco, dit l'alligator, pour qu'il retrouve son épouse disparue.
    L'ancien prisonnier et ses acolytes, beniamino rossini, vieux truand à l'ancienne, et max la mémoire, vieux militant qui recouvre sa passion politique lors du g8 de 2001, vont plonger dans le monde souterrain de la souffrance volontaire, dans le drame des " doubles vies ", à la recherche du maitre des noeuds, un tortionnaire qui sait se faire adorer de ses victimes. pour les trois amis, le plus dur ne sera pas de progresser les armes à la main entre bonne société et mafias mais de se retrouver, au bout du monde sm, face à leurs propres souvenirs de prisonniers.
    Remarquable comme toujours par sa précision documentaire et son regard implacable sur les plaies sociales, ce roman de carlotto met une nouvelle fois en scène son enquêteur très particulier, amateur de blues et de calva.

    Indisponible
  • Un fulgurant roman noir qui se déroule entre le nord de l'Italie et Cagliari,
    entre entrepreneurs dynamiques et mafia russe, et, au milieu, un héros, une
    canaille séduisante au ton innocent. Ce voyage au sein de la corruption nous
    mène des escroqueries sur les matériaux de construction au trafic des ordures
    et aux manipulations de l'alimentation industrielle pour maintenir le taux de
    pollution et d'adultération juste au-dessous des doses mortelles pour les
    consommateurs. Avec un grand sens de l'humour et une solide documentation, les
    auteurs nous racontent les aventures de ce héros des temps modernes, cousin de
    celui qui faisait frissonner le lecteur dans Arriverderci amore. Massimo
    Carlotto est né à Padoue en 1956 et vit à Cagliari. Il est l'auteur de nombreux
    romans, dont six sont traduits en France : La Vérité de l'alligator, En fuite,
    Arrivederci amore, Le Maître des noeuds, Rien, plus rien au monde et L'Immense
    Obscurité de la mort. Certains ont été adaptés au cinéma. Francesco Abate est
    journaliste et DJ, il né à Cagliari en 1964 où il vit actuellement. Il est
    l'auteur entre autres de Dernière journée de championnat et Le chroniqueur sans
    coeur (traduits à La Fosse aux Ours).

    Sur commande
  • Le cadeau du mort

    Zelda Popkin

    Côte Est des Etats-Unis, début des années 40.
    Dans l'inquiétante et superbe demeure du défunt millionnaire Michael Carmichael, les héritiers assistent à la lecture du testament. Dehors, une pluie diluvienne et la crue de la Susquehanna isolent la maison du reste du monde. Arche de Noé peuplée d'animaux empaillés mais aussi de souvenirs étranges et dramatiques, cet étouffant huis clos va devenir le théâtre d'un effroyable règlement de comptes post-mortem.
    Nous retrouvons Mary Carrier, la détective des grands magasins Blankfort à New York - et héroïne chérie de Zelda Popkin - embarquée à bord d'un navire sur le point de sombrer corps et biens. Une enquête à la Agatha Christie riche et subtile l'attend, mais la nuit sera longue et le réveil douloureux.

    Indisponible
  • Les politiciens sont devenus fous, ils ont vidé le " vieux port " pour y installer un bateau de guerre de la mafia russe, et ils ont aussi fermé le bar du marseillais.
    Grosse erreur. vieux switch et bernie arrivent à la rescousse. il y a de la bagarre et c'est bon, il y a des méchants très méchants et puis des méchants pas si méchants parce qu'ils ont une fille de dix-huit ans si jolie et si innocente. il y a des politiciens qui retrouvent leur conscience, la " bonne mère " en danger de mort, les quartiers nord qui se révoltent. tu touches pas à marseille. il y a surtout une langue burlesque, riche, " hénaurme ".
    Bref, c'est la suite de l'île aux femmes.

  • "Marcelo a été assassiné! Carmen vous demande de venir, c'est urgent !"
    Pour José, le coup de fil ne laisse aucune place à l'hésitation. Il se précipite à Zacatecas pour aider Carmen, la femme qu'il a aimée, qui a partagé son passé de militant contre la dictature argentine avant l'exil. Il est là mais elle l'évite, puis lui donne rendez-vous, ne vient pas et on retrouve son cadavre "suicidée" selon le commissaire. Ont-ils été rattrapés par leur passé politiqueoe Marcelo était-il impliqué dans le trafic de drogueoe Qui est le mystérieux et séduisant Gurrola dont Carmen semblait si procheoe Que faire avec pour seule
    alliée Hilda, l'universitaire sans grâceoe José replonge dans un passé tourmenté mais doit aussi trouver des réponses au présent trouble. Avant qu'il ne soit tro p tard. Avant qu'il ne subisse le même sort... Mempo Giardinelli nous emmène tambour battant dans un univers où crime et politique s'imbriquent et se confondent en une seule entité : la mort.

  • A Paris, Paul, marchand d'art, est tué au moment où il devait rencontrer son fils de vingt ans qu'il n'avait jamais connu. Michel, quinquagénaire chômeur et rêveur, ironique et doux, n'avait que deux points d'amarrage dans la vie : Paul, son ami d'enfance, et Jupon, sa chatte bien-aimée. Et ces points d'ancrage disparus, tandis que des flics tueurs tentent de l'éliminer, que d'autres flics, dont un colosse homosexuel et une capitaine dont il est amoureux tentent de le sauver, Michel commence à dériver... Il dérive en direction d'Emile, ancien des guerres secrètes, qui attend un mystérieux ennemi, cloîtré dans son domaine au fond d'une campagne française.
    Pour arriver jusqu'à cet homme, le héros malgré lui devra échapper aux pièges judiciaires, aux flammes et aux balles, comprendre le sens d'étranges images filmées au ras du sol et les jeux horribles d'une loge maçonnique déviée... et quand Michel rencontrera Emile au-dessous de la photo d'un prisonnier d'Abou Ghraïb, la vérité sera peut-être pire encore que ce qu'il redoutait : dérisoire et prosaïque.
    Avec des personnages tendres et drôles, dont pas mal d'animaux, une histoire qui dévoile la présence et l'attrait d'une force plus que jamais au centre de notre histoire à tous : la cruauté.


    Indisponible
empty