Robert Laffont

  • Le crépuscule des fauves Nouv.

    Maya a disparu.
    Une course contre la montre s'engage sur le terrain pour les hackeurs du Groupe 9 qui cherchent à déjouer la conspiration des fauves.
    Les fauves, une poignée de puissants qui s'attaquent à nos libertés.
    Leur plan : créer le chaos, s'approprier toutes les richesses et régner sans limites.
    Mais qui est 9 ?

    Ce nouveau thriller de Marc Levy est la suite passionnante de l'aventure des 9 héros intrépides et attachants rencontrés dans C'est arrivé la nuit.
    9 Robins des Bois d'aujourd'hui, 9 hors la loi qui oeuvrent pour le bien au péril de leur vie.
    Un roman d'espionnage engagé qui dévoile de manière éblouissante les dérives de notre époque.

  • Avec des photos de la série-événement "Un Monde sans fin" difusée sur Canal+.
    Ken Follett a conquis le monde avec Les Piliers de la terre, monumentale saga qui prenait place dans l'Angleterre du XIIe siècle...
    ... Deux siècles plus tard, la ville de Kingsbridge et sa cathédrale sont au coeur d'une nouvelle grande fresque épique.
    1327. Quatre enfants sont les témoins d'une poursuite meurtrière dans les bois : un chevalier tue deux soldats au service de la reine, avant d'enfouir dans le sol une lettre mystérieuse, dont le secret pourrait mettre en danger la couronne d'Angleterre. Ce jour lie à jamais leurs sorts...
    L'architecte de génie, la voleuse éprise de liberté, la femme idéaliste, le moine dévoré par l'ambition... Mû par la foi, l'amour et la haine, le goût du pouvoir ou la soif de vengeance, chacun devra se battre pour accomplir sa destinée dans un monde en pleine mutation - secoué par les guerres, terrassé par les famines, et ravagé par la Peste noire. Prospérités éphémères, famines, guerres cruelles, ravages féroces de la peste noire...
    Appuyée sur une documentation historique remarquable, cette fresque épique dépeint avec virtuosité toutes les émotions humaines, à travers un demi-siècle d'histoire mouvementée...

  • «Le monde de Buzzati, comme celui de Kafka, est plein de détours, à la manière des labyrinthes: ce carrefour d´espace et de temps où l´homme est placé et qu´il déplace avec lui, sans pouvoir le laisser derrière lui, univers mobile dont les dimensions sont celles d´une cellule de prison dont on barbouille les murs aux couleurs de l´infini, c´est le bastion où l´on guette jour après jour l´invasion des Tartares, sans savoir s´il existe réellement des Tartares, ni s´il y en a eu autrefois, ni si le danger existe de les voir surgir, au galop, de ce désert où l´on use ses yeux et sa vie à scruter l´horizon.»Marcel Brion

  • Six prétendantes.
    Six prétendants.
    Six minutes pour se rencontrer.
    L'éternité pour s'aimer.
    Ils veulent marquer l'histoire avec un grand H.

    Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
    Elle veut trouver l'amour avec un grand A.

    Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...
    Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter.

    Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l'Imaginaire.

  • Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
    Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d´Illeá, la « Sélection » s´annonce comme l´opportunité de leur vie. L´unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L´unique occasion d´habiter dans un palais et de conquérir le coeur du jeune Prince Maxon, l´héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d´office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu´elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
    Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu´elle avait échafaudés s´en trouvent bouleversés : l´existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu´elle n´aurait jamais osé imaginer ?

  • Un amour

    Dino Buzzati

    En 1963, plus de vingt ans après la parution de son chef-d´oeuvre Le Désert des Tartares, paraît ce qui restera comme le dernier roman, probablement autobiographique, de Dino Buzzati : Un amour, ou le récit de l´intrusion de la passion, c´est-à-dire du désordre, dans la vie d´un honorable architecte milanais d´une cinquantaine d´années.
    Le jour où Laïde, jeune prostituée, danseuse et fieffée menteuse, entre dans la vie d´Antonio Dorigo, commence pour lui une descente en enfer, au cours de laquelle il nous est livré à nu, comme il s´offre aux coups de son bourreau : pitoyable et tragique, criant, pleurant et s´agitant, possédé d´une folie où il se vautre avec désespoir et délices.
    Pour dire la souffrance de Dorigo et son amour insensé pour Laïde, Buzzati invente une nouvelle écriture, un style à l´opposé de celui de ses oeuvres précédentes et d'une étonnante modernité, jetant à l´état brut les pensées délirantes de son héros : abandon de la ponctuation, redites, tâtonnements, le rythme se fait haletant pour dire le désir et la folie du désir, l´urgence de se délivrer soi-même.
    Il n´est question que d´absolu dans Un amour, et la violence de l´obsession, la marche pourtant auto-destructrice de Dorigo prennent de façon inattendue la mort en contre-pied, apportant du sens à une vie conventionnelle, bourgeoise, et incarnant, finalement, une incroyable force de vie.

  • Elles étaient trente-cinq candidates, elles ne sont plus que six...
    Ces jeunes filles font désormais partie de l'Élite et chacune est prête à tout pour conquérir le coeur du Prince Maxon et être couronnée Princesse d'Illéa.La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

    Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

  • Une seule candidate sera couronnée Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.




    La Sélection a bouleversé la

  • Une nouvelle sélection commence.

    Vingt ans après la Sélection d'America Singer, et malgré l'abolition des castes, la famille royale d'Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l'heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

    A dix-huit ans, la Princesse Eadlyn se sent prête à devenir reine. Elle l'est beaucoup moins à trouver un mari, au point que cette idée ne l'a même jamais effleurée. Quand elle consent finalement à ce que ses parents lui organisent une Sélection, Eadlyn voit son quotidien bouleversé par l'arrivée de ses 35 prétendants et la folie médiatique qui l'accompagne. Mais entre les raisons du coeur et la raison d'État, la Princesse va devoir faire des choix, et, au fil des semaines, se prendre à ce jeu dont dépend l'avenir d'Illeá...
    Le livre IV de la série best-seller international.

  • L'élection du délégué de la classe bat son plein, mais le Petit Voleur d'ombres a d'autres préoccupations en tête : que va-t-il faire de son super-pouvoir ?
    Lorsqu'une effroyable explosion enflamme la remise du gardien de l'école, son ombre appelle notre héros au secours !
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.

    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.
    À partir de 8 ans

  • Le printemps s'annonce compliqué pour le Petit Voleur d'ombres : avec le retour du soleil, les ombres réapparaissent.
    Celle du gardien de l'école vient lui confier un secret. Et la sienne lui demande d'accomplir une mission de la plus haute importance.
    Le dernier trimestre ne sera pas de tout repos !
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.

    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.
    À partir de 8 ans

  • L'Ibis, ancien transporteur d'esclaves reconverti en navire marchand, est au coeur de cette extraordinaire saga indienne. Parti de Baltimore, aux États-Unis, il rejoint Calcutta pour embarquer une cargaison de coolies attendue à l'île Maurice. Parmi eux Deeti, une paysanne ruinée par le commerce de l'opium tenu par les Anglais et qui accule les paysans indiens à la misère ; Kuala, son amoureux, qui l'a sauvée du bûcher funéraire sur lequel elle avait décidé de mourir ; Paulette Lambert, une jeune Française qui se fait passer pour indienne afin d'échapper au mariage sordide auquel l'a condamnée son tuteur ; enfin Jodu, son frère de lait, un jeune Indien, qui s'est engagé comme mousse sur l'Ibis, mais ignore la présence de Paulette parmi les coolies, à l'instar de Zachary Reid, le commandant en second, un Noir qui a tout l'air d'un Blanc et qui risquerait sa carrière si cela venait à se savoir. Dans les flancs de l'Ibis sont également enfermés deux prisonniers condamnés à l'exil : Neel Rattan, un raja trahi par son créditeur anglais, et Ah Fatt, un métis de Chinois et d'Indien, opiomane. Sur le pont, Baboo Nob Kissin est chargé de la surveillance générale. Convaincu que sa sainte tante, qu'il a aimée par-dessus tout, va se réincarner en lui, il se laisse envahir par la pitié et vient en aide aux prisonniers.
    Tous ces individus aux parcours et aux caractères si dissemblables, seront unis par le périple, un voyage au cours duquel chacun tentera de faire basculer son destin. Il leur faudra pour cela survivre à la rage de l'océan Indien, aux privations, aux maladies, aux révoltes et affronter la cruauté extrême du commandant en second et de son âme damnée.

  • La Sourcen´est pas seulement l´histoire passionnante de la Terre Sainte et de son peuple, mais aussi une saga qui retrace le développement des civilisations occidentales et des grands concepts religieux et culturels qui ont façonné le monde.« Ceci est un roman. Le roi David et Abisag la Sulamite, Hérode le Grand, le général Petrone, Vespasien et Titus, Flavius Josèphe et Maïmonidès ont vécu. Acre, Zefat et Tibériade sont toujours debout en Galilée. Les descriptions que nous en donnons sont exactes : mais Makor (la source en hébreu), son site, son histoire et ses fouilles sont purement imaginaires » (note de l´auteur). En 1964, grâce au financement d´un multimillionnaire américain, quatre archéologues entreprennent des fouilles sur le site de Makor en Israël. Ils mettent au jour des vestiges témoignant d´une présence humaine millénaire sur cette terre. Ces chercheurs sont les héros contemporains du roman, qui en compte bien davantage. En effet, à chacune de leurs découvertes, Michener nous entraîne à la suite des générations d´hommes et des femmes de Makor, depuis la préhistoire jusqu´à la création de l´État d´Israël, en 1948. Makor, ou « la source » en hébreu. Les fouilles nous rapprochent toujours plus de cette source d´origine et chaque strate du site mise au jour amène l´évocation des temps forts de l´histoire d´Israël : la vie des premiers Hébreux, l´émergence d´un sens de Dieu et l´apparition du monothéisme, la conquête de Canaan, la lutte contre les envahisseurs au temps du roi David, l'occupation romaine, l´avènement du christianisme, les croisades, l'arrivée des Arabes, la fondation de l´État juif...

    James A. Michener a conçu cette saga titanesque d´après ses minutieuses recherches sur le terrain. De cette somme considérable de connaissances, il tire un récit vivant, extrêmement réaliste et précis. Servi par une écriture poignante et exaltante, La Source est un roman haletant qui retrace dans un doux vertige un pan fondateur de l´histoire mondiale.

  • À l´aube de la première guerre de l´opium, sont réunis à Canton des personnalités aussi disparates qu´un marchand parsi, un raja déchu, un peintre en quête d´amour et une jeune botaniste française à la recherche d´une fleur extraordinaire.Canton, XIXe siècle. Un bouillonnement de langues, de peuples et de cultures. Commerçants chinois en robe de soie et longue natte dans le dos, Britanniques compassés de la Compagnie des Indes orientales, marchands américains aux manières décontractées, Indiens empesés sous leurs brocarts... tous n´adorent qu´un dieu : l´argent. Fanqui Town, enclave au coeur de Canton, réservée aux étrangers et interdite aux femmes, est gouvernée par deux lois principales : celle du libre échange et celle de l´opium. Pour le reste, ce microcosme cultive les amitiés particulières et s´amuse dans des bals exclusivement masculins. Mais, en cette année 1839, l´empereur de Chine décide d´éradiquer l´opium de son territoire. Il exige la destruction de tous les stocks de Canton.

    Que vont-ils devenir s´ils acceptent de se plier à d´autres règles que celles du commerce ? La ruine les guette. Et pour Bahram Modi, un marchand parsi originaire de Bombay, le déshonneur devrait s´ajouter à la ruine : il a hypothéqué tous ses biens et emprunté au-delà du raisonnable pour acheter une énorme quantité d´opium. Et quel sort attend son secrétaire particulier, Neel, un raja déchu après avoir été accusé à tort de faux en écriture ? Ou bien Robin, un peintre homosexuel qui croit avoir trouvé l´amour à Canton ? Paulette, une jeune orpheline française née en Inde, et son employeur, un célèbre botaniste anglais, vont-ils devoir renoncer à découvrir la plante inconnue dont ils possèdent une rare peinture ?

    C´est la révolution dans Fanqui Town. Les équilibres savamment entretenus volent en éclats. L´arrogance, la cupidité et le racisme enflamment la situation. La réponse des forces chinoises est radicale : une exécution en place publique, et l´armée partout dans la ville. Les tonnes d´opium sont saisies. Réduites en une boue noire, malodorante, elles sont déversées dans le fleuve. La Grande-Bretagne crie au scandale, les rumeurs sur une guerre prochaine se propagent.

  • Les traumatismes infantiles constituent un avantage décisif dans l'existence.
    Sachez en faire profiter vos enfants.
    Parce qu'il est inévitable de traumatiser son enfant, autant le faire délibérément et en finesse. Et comme à chaque génération doit correspondre un saut qualitatif, pour éviter de reproduire bêtement le traumatisme hérité de ses propres parents, ce petit livre pratique et illustré propose un large éventail de techniques. Chaque parent pourra définir son style, qu'il soit narcissique (moi d'abord), humiliateur (qui anéantira toute assurance chez son enfant), tyrannique (avec harnais de sécurité et caméra baby-sitteuse), copain (qui initiera son enfant à l'alcool et aux drogues) ou négligent (qui, en cas de mauvaises notes, saura consoler son enfant avec des vêtements ou du matériel high-tech).
    L'enfant traumatisé fera un adulte complexe et attachant, il aura assez de matière pour écrire un jour ses mémoires. Même s'il risque au début de se révolter contre ces méthodes éducatives, le moment viendra où il comprendra toute l'énergie que vous avez investie dans cette tâche et vous saura gré de l'avoir traumatisé avec un tel dévouement.

  • Maddaddam

    Margaret Atwood

    Une peste créée par l'homme a ravagé la Terre. Les rares survivants forment une communauté avec une espèce inoffensive, fabriquée pour remplacer les humains, les Crakers. À sa tête, un couple au passé tumultueux, Toby, experte en champignons et abeilles, et Zeb, mangeur d'ours et fils d'un prêcheur maléfique. Dépositaire et garante de la mémoire, Toby transmet aux Crakers, curieux comme des enfants et avides de légendes, l'histoire des hommes. Au contact les uns des autres, humains et Crakers posent les fondements d'un nouveau monde...
    Avec une verve extraordinaire, une imagination et une inventivité d'écriture sans limites, un humour décapant, Margaret Atwood joue de la dystopie pour bâtir un conte d'un genre unique. Mêlant tout à la fois récit d'aventures et histoire d'amour, pamphlet politique et écologique, réflexion sur la science et la religion, la sexualité et le pouvoir, elle nous offre ici une oeuvre d'une grande maturité, un " roman total " qui conclut magnifiquement le cycle commencé avec Le Dernier Homme et Le Temple du déluge.

  • C'est dans ses innombrables et incessants déplacements que Graham Greene, voyageur, homme d'action et d'écriture, a puisé le matériau et l'atmosphère si souvent exotiques de ses romans. Dans Notre agent à La Havane (1958), Graham Greene plante son décor à Cuba juste avant la révolution castriste dont on peut voir la prémonition en filigrane dans son récit. Acuité du regard d'un ex-reporter et rédacteur au Times ! Quant à l'histoire, elle est ébouriffante : c'est celle d'un citoyen britannique ordinaire, marchand d'aspirateurs à La Havane, qu'un agent secret de l'Intelligence Service recrute sur sa seule bonne mine et son naïf patriotisme, pour lui confier la mission de créer un réseau d'espions imaginaires...
    Cette aventure tragique et burlesque à la fois, cruelle aussi dans son dénouement, inspira aussitôt à Carol Reed un classique du cinéma - occasion, pour Alec Guinness, d'un de ses inoubliables numéros d'acteur.

  • Italie, été 1978. L´été le plus chaud du siècle. Dans un petit hameau de la région des Pouilles, alors que leurs parents s´enferment toute la journée pour se protéger des assauts du soleil, un groupe d´enfants en vadrouille s´amuse dehors, jouant à se donner des gages. Au cours d´un de ces jeux, dans une maison abandonnée, Michele tombe accidentellement dans un trou creusé dans le sol. Le petit garçon de neuf ans fait alors une découverte sinistre qui va bouleverser sa vie : il se retrouve nez à nez avec un enfant nu, à l´air malade et faible, enchaîné là comme un animal. Des milliers de questions et de craintes assaillent le petit Michele. Pourtant, il ne dit rien à personne et organise en secret des expéditions solitaires pour rendre visite au prisonnier mystérieux et le nourrir. Coup de théâtre, Michele finit par découvrir que ses propres parents, aidés de leurs amis, ont kidnappé cet enfant dans un but terrible... Cette révélation va changer pour toujours sa vision des adultes.

  • Sur près de deux mille ans, Silverberg illustre par tableaux successifs une histoire parallèle d´un Empire Romain qui a connu bien des vicissitudes, des guerres et des crises politiques mais qui n´a jamais cessé d´exister et de faire régner, avec quelques interludes sanglants, la Pax Romana.
    Le Christianisme en est absent, ne serait-ce que parce que les Juifs n´ont jamais réussi à quitter l´Égypte des Pharaons.Quelques siècles plus tard, un envoyé spécial de l´Empereur particulièrement perspicace liquide proprement un prophète d´Arabie avant qu´il ait eu le temps de fonder l´Islam. Et donc l´Empire a survécu, avec ses dieux auxquels personne ne croit. Trop vaste pour être gouverné par un seul homme, il est le plus souvent divisé en deux zones d´influence, l´Empire d´Orient et l´Empire d´Occident qui parfois se chamaillent, se font même la guerre mais finissent toujours par se réunifier.

  • Les douze

    Justin Cronin

    La fin du monde n´était qu´un début.Dans Le Passage, Justin Cronin avait imaginé un monde terrifiant, apparu à la suite d´une expérience gouvernementale ayant tourné à l´apocalypse. Aujourd´hui, l´aventure se poursuit à travers l´épopée des Douze, le deuxième volet de la trilogie monumentale de Justin Cronin.



    De nos jours. Alors que le fléau déclenché par l´homme se déchaîne, trois étrangers naviguent au milieu du chaos. Lila, enceinte, est à ce point bouleversée par la propagation de la violence et de l´épidémie qu´elle continue de préparer l´arrivée de son enfant comme si de rien n´était, dans un monde dévasté. Kittridge, surnommé « Ultime combat à Denver » pour sa bravoure, est obligé de fuir pour échapper aux mutants viruls, armé mais seul et conscient qu´un plein d´essence ne le mènera pas bien loin. April, une adolescente à la volonté farouche, lutte, dans un paysage de ruines et de désolation, pour protéger son petit frère. Tous trois apprendront bientôt qu´ils n´ont pas été totalement abandonnés - et que l´espoir demeure, même au coeur de la plus sombre des nuits.



    Cent ans plus tard. Amy et les siens - les héros du premier volet de la trilogie, qui se battaient dans Le Passage pour le salut de l´humanité - ignorent que les règles du jeu ont changé. L´ennemi a évolué. Les douze vampires modernes à l´origine de la prolifération des viruls ont donné naissance àun nouveau pouvoir occulte, incarné par le maléfique Horace Guilder, avec une vision de l´avenir infiniment plus effrayante encore. Si les Douze viennent à tomber, l´un de ceux qui se sont ligués pour les vaincre devra le payer de sa vie.

    Extraordinaire parabole sur le thème du sacrifice et de la survie due à l´esprit fertile et à la plume magistrale de Justin Cronin, Les Douze comblera les attentes des nombreux admirateurs du Passage, best-seller international unanimement salué par la critique, autant qu´il séduira tous ceux qui ne connaissent pas encore l´univers tout à fait prodigieux créée par Cronin. Brillant, haletant, poignant, la lecture des quelque mille pages des Douze vous fera passer des nuits blanches.

  • Portée par une prose électrique, cette grande fresque en 3D de la vie à Miami est un miroir de l´Amérique des années 2010, comme le fut pour les années 1990 le New York du Bûcher des vanités.
    Brillant, culotté, à l´humour corrosif : un Tom Wolfe très grand cru.« Une invasion armée, c´est une chose, évidemment. Mais Miami est la seule ville d´Amérique - et même du monde, à ma connaissance - où une population venue d´un pays étranger, dotée d´une langue et d´une culture étrangères, a immigré et établi sa domination en l´espace d´une génération à peine - par la voie des urnes. Je veux parler des Cubains de Miami. Dès que j´ai pris conscience de cette réalité, j´ai trépigné d´impatience : il fallait que j´y aille. C´est ainsi que j´ai passé deux ans et demi dans la mêlée, en plein coeur de l´immense foire d´empoigne qu´est Miami. Il faut le voir pour le croire ; ou bien (oserais-je le suggérer ?) le lire dans Bloody Miami. Dans ce livre - où il n´est pas question d´hémoglobine, mais de lignées -, Nestor, un policier cubain de vingt-six ans, se retrouve exilé par son propre peuple de la ville d´Hialeah, la véritable « Little Havana » de Miami, pour avoir sauvé de la noyade un misérable émigrant clandestin de La Havane ; Magdalena, sa ravissante petite amie de vingt-quatre ans, leur tourne le dos, à Hialeah et à lui, pour des horizons plus glamour en devenant la maîtresse d´abord d´un psychiatre, star des plateaux télé et spécialiste de l´addiction à la pornographie, puis d´un « oligarque » russe dont le plus grand titre de gloire est d´avoir donné son nom au Musée des beaux-arts de Miami (en lui vendant des faux pour soixante-dix millions de dollars...) ; un professeur haïtien risque la ruine pour que ses enfants mulâtres soient pris pour des Blancs ; un chef de la police noir décide qu´il en a assez de servir d´alibi à la politique raciale du maire cubain ; le rédacteur en chef WASP de l´unique quotidien anglophone encore publié à Miami, certes diplômé de Yale mais qui ne comprend rien aux contradictions intrinsèques et complètement cinglées de cette ville, meurt de peur de perdre sa place - et ses privilèges ; tandis que son jeune reporter vedette, également sorti de Yale - mais qui, lui, a tout compris -, s´échine (avec succès et avec l´aide de Nestor, notre jeune policier cubain) à traquer le scoop qui lui permettra de se faire une place à la hauteur de son ambition... et je n´évoque là que neuf des personnages de Bloody Miami, qui couvre tout le spectre social de cette mégapole multiethnique. J´espère qu´ils vous plairont. C´est un roman, mais je ne peux m´empêcher de me poser cette question : et si nous étions en train d´y contempler l´aurore de l´avenir de l´Amérique ? » Tom Wolfe

  • Publication des dernières nouvelles inédites en français de Dino Buzzati : la pièce qui manquait encore au puzzle...
    Après Nouvelles inquiètes, la collection « Pavillons » publie Nouvelles oubliées, un nouveau recueil de textes inédits en français. Avec cet ouvrage, le lecteur français a désormais accès à toute l´oeuvre narrative de Buzzati. Le choix a été fait de classer ces textes selon l´ordre chronologique de leur publication en Italie : la période couverte s´étend sur plus de vingt-cinq ans ; de 1942 («Élégance militaire ») à 1968 (« Le mausolée »). Le lecteur retrouvera dans les premières nouvelles l´Afrique que Buzzati connut durant la Seconde Guerre mondiale où, en tant que journaliste, il fut correspondant de guerre et envoyé spécial. À l´autre bout de l´échelle du temps, on trouvera des textes d´une tonalité très différente : citons « L´autre Venise », texte poétique qui nous fait découvrir une Venise inhabituelle que seul révèle le crépuscule. Mais le lecteur rencontrera aussi des thèmes qui ont hanté Buzzati tout au long de sa vie, de son oeuvre : le temps, la mort, le destin...

  • Alors que la guerre civile espagnole vient d´éclater, Sira tombe amoureuse de Ramiro. Elle n´a pas vingt ans, et Ramiro la traite comme une déesse. Quand, sur un coup de tête, Ramiro décide de partir pour Tanger, Sira ne se pose pas de questions elle le suit, laissant sa mère dans Madrid en guerre. Au bout de quelques mois, Ramiro disparaît. Sira se retrouve seule en terre étrangère, sans un sou et avec une ardoise impressionnante dans l´hôtel de luxe où ils sont descendus. Fuyant la prison pour dettes, elle se réfugie à Tétouan, alors sous protectorat espagnol. Que va-t-elle devenir, sans amis et sans argent ? Pour s´en sortir elle n´a qu´un seul savoir, transmis par sa mère : la couture. À force de ténacité et de privations, elle parvient à monter un petit salon de couture. Quand la Deuxième Guerre mondiale est déclarée, elle est prête à offrir ses services aux épouses des Européens coincés au Maroc par les hostilités. Sira saisit sa chance lorsque Rosalinda, la jeune maîtresse de l´ambassadeur de Grande-Bretagne, a besoin de toute urgence d´une robe du soir pour sa première apparition publique. Sira lui confectionne une copie époustouflante d´une robe de Fortuny. Dès lors, elle est propulsée dans le monde luxueux des riches expatriées, dans les fêtes où se nouent et se dénouent les alliances secrètes entre l´Allemagne et l´Espagne. Rosalinda, excentrique maîtresse d´un haut dignitaire espagnol, souhaite de toutes ses forces empêcher le rapprochement entre l´Allemagne nazie et l´Espagne franquiste. Suivant les ordres du séduisant Marcus, agent de sa Très Gracieuse Majesté et officiellement photographe de presse, elle propose à Sira de lui rapporter les propos tenus par ses clientes allemandes : ce que font leurs maris, qui ils fréquentent et ce qui se dit dans la communauté allemande. Sira met au point un très ingénieux système pour communiquer avec les Anglais : dans ses patrons de couture, qu´elle dessine elle-même, elle introduit des messages codés en morse. Bientôt, de plus en plus impliquée dans son travail clandestin, Sira voyage entre Tétouan, Tanger, Madrid et Lisbonne, apparemment pour acheter des tissus, en vérité pour servir de messagère aux agents britanniques. Mais la guerre des espions n´est pas un jeu d´enfants. Sira met sa vie en danger. La seule personne assez puissante pour l´aider est Rosalinda, elle-même sous haute surveillance. Quant à Marcus, il semble jouer un double jeu.

  • Élevé par sa grand-mère à la suite de tragédies familiales multiples, Grady Tripp grandit dans la fascination de son voisin, Albert Vetch, auteur de romans d´épouvante et inspirateur de sa future vocation.
    Devenu adulte et professeur de lettres à l´université de Pittsburg, Grady travaille, ou plutôt se débat depuis près d´une décennie avec son nouveau roman, un manuscrit proche de l´absurde et bourré d´inutiles digressions de plus de deux mille pages, intitulé Des garçons épatants. La vie de Grady est aussi peu linéaire que son roman. Tout juste quitté par sa femme, il vient d´apprendre que sa maîtresse Sara, la présidente de son université, la femme de son supérieur hiérarchique, est enceinte de lui. Et comme si cela ne suffisait pas, Grady se convainc qu´il est passionnément amoureux d´une de ses étudiantes, la jeune Hannah...
    Autour de Grady gravitent deux autres personnages principaux : Terry Grabtree, flamboyant et cynique explorateur de diverses drogues et autres plaisirs, qui vient de se faire virer de son poste d´éditeur, et James Leer, un des plus fervents disciples de Grady, jeune homme anxieux et fragile, mythomane avéré et atteint d´une attirance morbide pour les suicides de stars hollywoodiennes.
    Ces trois paumés magnifiques, pour ne pas dire ces trois garçons épatants, nous embarquent dans une aventure aussi noire qu´hilarante, une comédie rocambolesque, émouvante et cynique, qui a révélé Michael Chabon comme l´un des auteurs les plus talentueux de sa génération.

empty