Valerie Rey-Robert

  • "On ne naît pas homme, on le devient." C'est en partant de ce postulat que Valérie Rey-Robert décortique la construction du genre, montrant que les codes masculins ont très nettement évolué au cours des siècles. Le Roi Soleil, parangon de puissance, portait perruque, poudre au visage et talons hauts. Il appartient de déviriliser nos sociétés, pour que les hommes cessent de tuer leurs compagnes et leurs enfants, qu'ils cessent de se tuer entre eux, qu'ils cessent de s'automutiler. Ceci ne pourra passer que par un grand travail de prise de conscience et d'éducation.
    Cette nouvelle synthèse de la bloggeuse féministe assure le parfait complément à son précédent livre.
    Nul doute: il y a là matière à débat. Un débat qui engage la salubrité publique et l'équilibre de nos sociétés.

  • En mars 2019, Libertalia publiait la première édition d'Une culture du viol à la française.
    Ce livre a accompagné l'émergence d'une nouvelle génération féministe.
    En un an, la cause des femmes a considérablement avancé : mise au ban de la Ligue du Lol, révélations d'Adèle Haenel, mobilisations croissantes contre le féminicide, dénonciation du harcèlement dans le monde du cinéma, émergence de nouvelles figures iconiques, batailles pour la féminisation de la langue, etc.
    Cette nouvelle édition, actualisée et complétée, fait le point sur l'immense travail qui reste encore à accomplir pour en finir avec la culture du viol.
    Elle paraîtra en même temps que le second livre de Valérie Rey-Robert : Le Sexisme, une affaire d'hommes.

  • Issu des mouvements féministes américains des années 1970, le concept de « culture du viol » s'est popularisé dans la pensée féministe au cours des années 2000. Il reste pourtant mal compris tant les deux termes qui le composent semblent antinomiques.
    L'auteure tente d'expliquer et de rendre accessible un concept entendu comme une provocation mais qui ne fait que relater une part sombre de notre culture.
    Elle propose une définition de la culture du viol qu'elle confronte à la réalité des violences sexuelles, avec de nombreuses études à l'appui, et démontre que les stéréotypes sont encore tenaces. Elle s'intéresse ensuite à la culture française qui fait de la séduction et de la galanterie deux composantes de l'identité nationale.
    Enfin, elle propose des mesures de lutte contre ce fléau.

empty