L'association

  • Mathieu Sapin est un dessinateur médiocre, qui ne doit son succès qu'au vol, aux sens figuré et littéral, au mensonge et au meurtre. Vivant reclus sur son île natale, ressassant le moment de gloire rencontré avec sa série Rififi et Biscoto, il fait l'erreur d'ouvrir la porte à un jeune scout venu lui vendre des calendriers. C'est le début des complications pour cet auteur aigri qui tente un énième come-back. Cherchant à retrouver la pipe de Lovecraft, les différents personnages qui se croisent dans cette oeuvre de fiction - Mathieu Sapin est bien évidemment une projection - vont mettre à jour un passé peu glorieux, des histoires sordides, de bien sombres mystères, et vivre des aventures inattendues.
    Dans cette histoire feuilletonnesque à souhait, on retrouve le plaisir de la narration, des mystères et des rebondissements, et le charme désuet d'un univers propre à l'auteur, qu'il développe dans l'un ou l'autre de ses albums. La fameuse île, les colliers de fleur, les marécages, les boy-scouts, Mathieu Sapin lui-même, sans oublier, bien sûr, l'érotomane Crispin Sucre : bref, un fantastique récit d'aventure comme on voudrait en lire plus souvent.

    Sur commande
  • La boucle se boucle autour de Mathieu Sapin, qui tente d'échapper à son passé et à ses fantômes. Tandis que son avion s'éloigne dans le ciel, des signes annonciateurs d'une terrible catastrophe se manifestent un peu partout à la surface de l'île. Armé de sa fameuse pipe à opium, il arrive dans la Grande Ville et commence une carrière de dessinateur de BD. Il est déterminé à connaître le succès et la reconnaissance, mais pourquoi, des années plus tard, quand Capucin, le jeune scout, croise sa route dans un futur post-apocalyptique, n'est-il plus qu'un vieillard aigri et malade ? Capucin va t-il succomber, lui aussi, aux effets de la pipe maléfique ? Quel est ce personnage fait de mie de pain qui apparaît lorsqu'on s'y attend le moins et quelles sont ses intentions ? Cet album marque la fin du récit initié dans le Journal de la jungle 1. Mathieu Sapin a déjà publié de nombreux livres chez plusieurs éditeurs comme Gallimard, Les Requins Marteaux... Il réalise actuellement un carnet de tournage du film de Joann Sfar sur Serge Gainsbourg.

  • Sur commande
  • Saluons l'arrivée de Mathieu Sapin au catalogue de L'Association, qui propose avec Le Journal de la Jungle une nouvelle série dans la Collection Mimolette, qui en manquait, précisément... Dans cette jungle chère à Mathsap, nous retrouverons d'un volume à l'autre une galerie de personnages (scouts, artistes acariâtres, colons, et autres non encore identifiés) dans une succession d'histoires courtes au graphisme enlevé.

    Sur commande
  • Rendu possible par la périodicité et le bas prix de la Collection Mimolette, ce véritable feuilleton à l'ancienne, livré par tranches régulières mêlant improvisation et rebondissements, est véritablement le lieu où Mathsap se livre le plus, au-delà de l'apparence de parodie. Dans ce tome 4, on retrouve le scout, aux prises avec de cruels marins ; le vieux dessinateur aigri Mathieu Sapin, tentant de faire comprendre toute la subtilité de ses nouvelles aventures de Rififi et Biscotto à son facteur ; et tous les ingrédients du feuilleton. Jusqu'où cela nous mènera-t-il ? Au moins jusqu'au sixième volume.

    Sur commande
  • Le vieux dessinateur aigri Mathieu Sapin a retrouvé la pipe à opium d'H.P. Lovecraft grâce au facteur Septimus, ce qui devrait lui permettre d'enfin réaliser le come-back des aventures de Rififi et Biscoto. Mais le scout Capucin, voleur de la pipe, est enrôlé de force par des pêcheurs véreux, pour livrer du poisson aux riches colons, alors que le scout Buseau est séquestré dans un clapier à lapin par deux gosses de riches. Pendant ce temps, Pedro va encore être accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, et de la femme qu'il aimait, de surcroît ! L'ignoble écrivain Ernest Lamare a t-il, jadis, eu quelque chose à voir avec tout ça ? Seule chose sûre, quand apparaît dans un coin un vieux Journal de la Jungle, les aventures de Crispin Sucre s'y achèvent systématiquement en eau de boudin. Quant à Jean-Poil, il vient juste d'arriver et son rôle est encore un peu obscur...

    Sur commande
empty