Éditions Slatkine

  • Rouge tango

    Charles Aubert

    Des cadavres, des tornades et de dangereux personnages viennent troubler la recherche de calme de Niels Hogan...
    Niels Hogan s'est retiré loin du monde, dans une cabane de pêcheurs, au coeur d'un Sud encore sauvage. Quarantenaire bourru, il n'a que peu d'amis : son voisin Vieux Bob, pêcheur lui aussi, la fille de Bob, la détonante Lizzie, et le jeune geek Malik.
    Alors, quand ce dernier est porté disparu, il n'en faut pas plus pour que notre héros ordinaire reprenne du service. Son enquête le conduira sur la piste d'une vieille affaire liée au grand banditisme marseillais. De dangereux personnages viendront s'inviter à la fête, et troubler la vie si paisible que Niels s'est choisie.
    Après le succès de Bleu Calypso, plongez dans le doux polar de Charles Aubert, qui mêle avec brio suspense, rebondissements, paysages magnifiques et philosophie poétique...
    EXTRAIT
    À l'intérieur, tout était sens dessus dessous. Le vrai Terminator avait dû passer juste avant moi. Ça m'a rappelé instantanément la scène que nous avions découverte, Lizzie et moi, l'année précédente chez la veuve Lazare*. Depuis cette histoire, je gardais une certaine fragilité, quelque chose comme une fêlure à l'âme. J'avais vu beaucoup trop d'horreurs. Je faisais des cauchemars récurrents dans lesquels des cadavres à moitié décapités dansaient le menuet avec des noyés à la peau laiteuse et translucide
    J'ai respiré un bon coup et je me suis avancé au milieu des meubles fracassés et des tiroirs retournés. On aurait dit qu'une tempête tropicale était passée par-là. Plus loin, il y avait un espace curieusement vide. J'ai soudain réalisé que la rangée d'ordinateurs avait disparu. Je me suis encore avancé et je suis tombé sur ce que je redoutais. Sur le plancher, il y avait une tache de sang. Aussitôt quelque chose a disjoncté à l'intérieur de mon cerveau. Impossible de réagir. Je suis resté figé. Une idée saugrenue venait et revenait sans cesse, comme un diamant d'électrophone qui bute sur la rayure d'un vinyle. Je trouvais que la tache ressemblait aux contours des États-Unis d'Amérique.
    Et puis, j'ai remarqué la casquette en tweed que Malik ne quittait jamais. Elle était positionnée exactement à la place où aurait dû se trouver l'Alaska
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Rouge Tango vient de faire chavirer mon coeur. C'est beau, c'est doux, ça fait du bien." - Sushis and books
    "J'ai apprécié chaque minute de ce polar parce qu'il est maîtrisé, surprenant, rythmé jusqu'au final..." - Stelphique
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Comme ses personnages, Charles Aubert s'est retiré dans une partie secrète de l'étang des Moures où ne vont jamais les touristes, entre sel et mer, pas très loin de Sète, un peu en-dessous de Montpellier.
    Rouge Tango est son deuxième roman. Le premier, Bleu Calypso, est désormais disponible chez Pocket.

  • Bleu calypso

    Charles Aubert

    En un instant, la vie de Niels bascule.
    Écrit à l'ombre du paradis simple et sauvage d'un Sud où l'auteur a lui-même planté sa cabane, ce polar doux se déroule dans une partie secrète de l'étang des Moures où ne vont jamais les touristes, entre sel et mer, pas très loin de Sète, un peu en-dessous de Montpellier. Niels s'est retiré là pour refaire sa vie, au calme, loin de la ville qui s'essouffle. Il fabrique des leurres pour la pêche et les vend sur internet. Un matin, il découvre par hasard un cadavre. Tout l'accuse, tout bascule.
    Plongez-vous sans plus attendre dans ce thriller à l'intrigue envoûtante, dans une région du sud de la France en apparence paisible...
    EXTRAIT
    /> On voyait clairement les traits du visage. le nez, la bouche, le menton, les yeux vitreux. les cheveux se mélangeaient avec les algues. la peau était verte, de la couleur de l'eau. Comment avais-je fait pour ne pas le voir tout de suite? on aurait dit ces dessins pour enfants, ces illusions d'optique qui, à force de les regarder, laissent apparaître un cheval au milieu des branches d'un arbre. Je devinais qu'il s'agissait d'un homme. les chairs étaient gon?ées. J'ai véri?é sur les autres photos, le visage n'apparaissait pas.
    le capitaine de la brigade de gendarmerie est arrivé dans la matinée, un colosse de plus d'un mètre quatre-vingt-dix, avec un physique de deuxième ligne de rugby. il s'appelait Franck Capel. C'était un pêcheur lui aussi, issu d'une vieille famille du cru. il possédait une barque qu'il laissait à l'amarre près des cabanes du pilou. Je le connaissais bien, c'était un lient ?dèle. il faisait partie de ceux qui venaient régulièrement à la chasse aux informations. Ça faisait partie du jeu. Je leur vendais des leurres et je leur indiquais le spot où ils pourraient faire une bonne pêche. Je leur expliquais les animations du moment, les couleurs qui marchaient bien. Je n'étais jamais avare de conseils avec les bons clients. Ceux qui ne m'achetaient jamais rien, je leur re?lais les coins et les recommandations les plus improbables. J'avais quand même un business à faire tourner, il ne fallait pas l'oublier. Franck s'est pointé avec un homme en costume gris que je ne connaissais pas.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Charles Aubert était directeur commercial d'une société d'assurances. A la faveur d'un plan social, il décide de quitter la ville et s'installe au sud de Montpellier, avec femme et enfants. Il choisit une cabane au bord de l'étang des Moures, où il fabrique des bracelets-montres, à son rythme, en écrivant la suite de Bleu Calypso.

empty