À propos

Durant cet après-midi de profonde intimité où je suis allée conduire ma mère vers sa mort, j'ai touché au plus grand dénuement, à ce très peu auquel nous tenons véritablement, lorsqu'un fil casse. Il ne restait que l'amour. Que cet ineffable mystère qu'on appelle Amour - avec un grand A pour dire combien il nous dépasse - et qui ne se trouve nulle part ailleurs qu'en soi.

Comment nous abandonner aux vagues (rupture, deuil, maladie...) qui surgissent parfois dans nos vies et nous renversent, pour ensuite aller vers les recommencements auxquels nous sommes conviés ? L'écrivaine s'interroge, retourne sur ses pas, refait le trajet jusqu'à l'enfance. Elle retrouve au passage l'île où les grands vents de la vie avaient soufflé sur la sienne. Ainsi est-on amené à danser avec ce qui nous éprouve avant de devenir cette maison que l'on est pour soi-même.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Hélène Dorion

  • Éditeur

    Éditions Druide

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    22/04/2014

  • Collection

    Reliefs

  • EAN

    9782897111243

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    522 Ko

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.

Hélène Dorion

  • Naissance : 21-4-1958
  • Age : 65 ans
  • Pays : Quebec
  • Langue : Francais

Née à Québec en 1958, Hélène Dorion a publié une vingtaine d'ouvrages de poésie au Québec, en France et en Belgique. Ancienne directrice des Éditions du Noroît, elle est membre des jurys de poésie Louise-Labé et Léopold-Senghor. Son ?uvre, traduite et publiée dans une douzaine de pays, lui a valu plusieurs prix littéraires décernés au Québec et à l'étranger. En 2005, elle a obtenu le prix Mallarmé et le Prix du Gouverneur général du Canada pour Ravir : les lieux en 2006. Elle est membre de l'Académie des lettres du Québec. En 2007, elle a été nommée Chevalier de l'Ordre national du Québec.

empty